Użytkownik:Spiritus: Różnice pomiędzy wersjami

Z Conlanger
Przejdź do nawigacji Przejdź do wyszukiwania
Linia 1: Linia 1:
 +
=== Vole ! ===
 +
 +
 +
 
Il vivais un garçon très calme
 
Il vivais un garçon très calme
 +
 
Sa vie n’était pas formidable
 
Sa vie n’était pas formidable
 +
 
Il était blessé tous les jours
 
Il était blessé tous les jours
 +
 
Il n’a pas connu ni l’amour
 
Il n’a pas connu ni l’amour
 +
 
Ni bonheur, qu’tout le mond a connu
 
Ni bonheur, qu’tout le mond a connu
 +
 
Il pleurait sans fin à son lit
 
Il pleurait sans fin à son lit
 +
 
Tout le monde pouvais être son ennemi
 
Tout le monde pouvais être son ennemi
 +
 
Il n’a pas connu l’mot « ami »
 
Il n’a pas connu l’mot « ami »
 +
 
Elle a venu quelque étrange nuit
 
Elle a venu quelque étrange nuit
 +
 
Où il a dit « je veux m’enfuir »
 
Où il a dit « je veux m’enfuir »
 +
 
Quoiqu’le raison disait « Attends ! »,
 
Quoiqu’le raison disait « Attends ! »,
 +
 
L’âme répétait sans fin « Vole ! »
 
L’âme répétait sans fin « Vole ! »
 +
 +
  
 
L’ciel étoilé qui guérit
 
L’ciel étoilé qui guérit
 +
 
Toutes les douleurs de la vie
 
Toutes les douleurs de la vie
 +
 
Sera mon secret paradis
 
Sera mon secret paradis
 +
 
Le vol où j’oublie le temps
 
Le vol où j’oublie le temps
 +
 
Où je ne personne attends
 
Où je ne personne attends
 +
 
Où j’suis libre comme un oiseau
 
Où j’suis libre comme un oiseau
 +
 +
  
 
De nouveau une vide journée
 
De nouveau une vide journée
 +
 
Et longue nuit où il pleuvait
 
Et longue nuit où il pleuvait
 +
 
« Il n’était qu’un très traître rêve
 
« Il n’était qu’un très traître rêve
Qui sera le plus grand mon secret »
+
 
 +
Qui sera le plus grand mon secret
 +
 
 +
Pourquoi j’ne peux pas les avoir ? »
 +
 
 +
Il se demandait tous les soirs
 +
 
 +
Où il s’endormait avec l’espoir
 +
 
 +
Que personne ne verra ses larmes
 +
 
 +
Mais vraiment plus fort était c’rêve
 +
 
 +
Qu’il se réveillera dans le ciel
 +
 
 +
Donc quoiqu’le raison disait « Attends ! »,
 +
 
 +
L’âme répétait sans fin « Vole ! »
 +
 
 +
 
 +
 
 +
L’ciel étoilé qui guérit
 +
 
 +
Toutes les douleurs de la vie
 +
 
 +
Sera mon secret paradis
 +
 
 +
Le vol où j’oublie le temps
 +
 
 +
Où je ne personne attends
 +
 
 +
Où j’suis libre comme un oiseau
 +
 
 +
Mais vraiment plus fort était c’rêve
 +
 
 +
Qu’il se réveillera dans le ciel
 +
 
 +
Donc quoiqu’l’raison disait « Attends ! »,
 +
 
 +
L’âme répétait sans fin « Vole ! »
 +
 
 +
 
 +
 
 +
L’ciel étoilé qui guérit
 +
 
 +
Toutes les douleurs de la vie
 +
 
 +
Sera mon secret paradis
 +
 
 +
Le vol où j’oublie le temps
 +
 
 +
Où je ne personne attends
 +
 
 +
Où j’suis libre comme un oiseau
 +
 
  
  

Wersja z 02:07, 28 gru 2014

Vole !

Il vivais un garçon très calme

Sa vie n’était pas formidable

Il était blessé tous les jours

Il n’a pas connu ni l’amour

Ni bonheur, qu’tout le mond a connu

Il pleurait sans fin à son lit

Tout le monde pouvais être son ennemi

Il n’a pas connu l’mot « ami »

Elle a venu quelque étrange nuit

Où il a dit « je veux m’enfuir »

Quoiqu’le raison disait « Attends ! »,

L’âme répétait sans fin « Vole ! »


L’ciel étoilé qui guérit

Toutes les douleurs de la vie

Sera mon secret paradis

Le vol où j’oublie le temps

Où je ne personne attends

Où j’suis libre comme un oiseau


De nouveau une vide journée

Et longue nuit où il pleuvait

« Il n’était qu’un très traître rêve

Qui sera le plus grand mon secret

Pourquoi j’ne peux pas les avoir ? »

Il se demandait tous les soirs

Où il s’endormait avec l’espoir

Que personne ne verra ses larmes

Mais vraiment plus fort était c’rêve

Qu’il se réveillera dans le ciel

Donc quoiqu’le raison disait « Attends ! »,

L’âme répétait sans fin « Vole ! »


L’ciel étoilé qui guérit

Toutes les douleurs de la vie

Sera mon secret paradis

Le vol où j’oublie le temps

Où je ne personne attends

Où j’suis libre comme un oiseau

Mais vraiment plus fort était c’rêve

Qu’il se réveillera dans le ciel

Donc quoiqu’l’raison disait « Attends ! »,

L’âme répétait sans fin « Vole ! »


L’ciel étoilé qui guérit

Toutes les douleurs de la vie

Sera mon secret paradis

Le vol où j’oublie le temps

Où je ne personne attends

Où j’suis libre comme un oiseau


Je rêve

Je rêve d’avoir une voyage

Autour du monde sans bagages.

Je rêve d’nager à la mer

Et voir une forte lumière

Je rêve d’changer le futur,

Détruire les prisons et les murs.

Je rêve d’être écouté.

Je rêve de rêver de rêver.... (x2)


Je rêve d’être comme un oiseau,

Laisser la terre quand il fait beau.

Je rêve d’passer l’océan,

Suivre le vol des goléands.

Je rêve d’avoir une vieille main

Qui m’aderait quand je serais seul.

Je rêve d’laisser le passé.

Je rêve de rêver de rêver... (x2)


Je rêve d’être connu par quelqu’un ;

Je rêve d’être rappelé par quelqu’un ;

Je rêve d’être aimé par quelqu’un,

Mais le plus... Je rêve d’parler à quelqu’un...


Je rêve d’être comme un oiseau,

Laisser la terre quand il fait beau.

Je rêve d’passer l’océan,

Suivre le vol des goléands.

Je rêve d’changer le futur :

Détruire les prisons et les murs.

Je rêve d’laisser le passé.

Je rêve de rêver de rêver... (x2)


Je rêve d’être connu par quelqu’un ;

Je rêve d’être rappelé par quelqu’un ;

Je rêve d’être aimé par quelqu’un,

Mais le plus... Je rêve d’parler à quelqu’un...


Et d’être honnête

Et d’être honnête à jamais


Je rêve d’être connu par quelqu’un ;

Je rêve d’être rappelé par quelqu’un ;

Je rêve d’être aimé par quelqu’un,

Mais le plus... Je rêve d’parler à quelqu’un...


Et d’être honnêt

Et d’être honnête à jamais

D’être honnête à jamais...


Un détenu

Je suis assis dans

Une petite chambre

Je n’entends personne

C’est mon petit royaume

J’ne me sens pas mal

J’ne sens pas du froid

Quoiqu’j’ai commencé

Fraîchement à penser

Que je ne sens rien

Et personne n’y vient...


Je suis le seul détenu de ma vie

Je ne peux pas encore m’enfuir d’ici

Je m’endormirai encore dans mon lit

Un cahier de mes rêves sera encore vide


J’entends quelques voix

Celles, qui ne sont pas

Honnêtes avec moi

« La place est génial »

Ils me disent toujours

J’les crois pas encore

J’écoute maintenant

L’âme qui a raison

Elle m’ai dit quelqu’nuit

« Il faut qu’tu me suives »


Je suis le seul détenu de ma vie

Je ne peux pas encore m’enfuir d’ici

Je m’endormirai encore dans mon lit

Un cahier de mes rêves sera encore vide


J’écoute maintenant

L’âme qui a raison

Elle m’ai dit quelqu’nuit

« Il faut qu’tu me suives »


Je suis le seul détenu de ma vie

Je ne peux pas encore m’enfuir d’ici

Je m’endormirai encore dans mon lit

Un cahier de mes rêves sera encore vide